Bienvenue à la Wammy's House ! Un orphelinat pour surdoués.. Qui gagnera la course ?
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Appearances are misleading {Beyond Birthday}

Aller en bas 
AuteurMessage
Abby

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 19/04/2011

Who Am I ?
Class:
Relashionships:
Identity Card :

MessageSujet: Appearances are misleading {Beyond Birthday}   Mar 3 Mai - 15:45

La musique, au final il n’y a que ça qui m’apaise. Je remettais mon casque sur les oreilles et sortais un bonbon de ma poche. Je me laissais porter par cette musique, ça n’avait strictement rien de calme mais ça me rendait réellement plus calme. Les yeux fermés je me coupais du monde. Je sortais ma sucrerie de son emballage et je la mettais dans ma bouche la laissant fondre. Par moment j’entendais comme un son désagréable, mais il ne venait pas de mon appareil sonore, je crois que l’on essayait de communiquer avec moi mais je n’avais aucune envie d’écouter. J’ignorais pleinement le monde extérieur, mes yeux clos je me laissais aller à mon monde.

Mon casque tombe le long de ma tête pour venir se déposer sur mes épaules. Qui a osé ? Je lève les yeux avec mon regard à la fois haineux et désinvolte et croise celui d’un vieillard dont j’ai tant de fois souhaité la mort. Roger me disait avec un ton qui se voulait sans doute autoritaire de l’écouter que c’était important car mon comportement n’était plus tolérable. Quoi ? Je ne fais qu’écouter de la musique, quoique parlait-il peut-être de l’incident qui venait d’avoir lieu ?

Nous étions à l’infirmerie, je m’étais légèrement ouvert l’arcade et mon épaule me faisait mal, mais pas de là à une souffrance insupportable, j’étais simplement mal tombée, du moins c’est ce que je pensais à ce moment là. Roger tentait aussi bien que mal de me résonner, me faire la morale mais franchement je m’en moquais, c’était l’orphelinat où j’avais passé le plus de temps, en fait l’unique où j’étais resté plus d’un an mais pour moi ça restait pareil. Il termina avec un air qui devait être grave ? Voire alarmant ? Enfin c’est sûrement l’image qu’il voulait donner de lui-même.

« Maintenant vous attendez l’infirmière, et calmement mademoiselle. Nous déciderons de la sanction plus tard. »

Et il s’en allait. Pour parler de sanction il faut avoir été à l’encontre du règlement. Est-ce qu’envoyer un autre pensionnaire à l’hôpital avec le nez cassé est contre le règlement ? Il faut croire, pourtant il ne me semble l’avoir vu nulle part. Je voyais rouge d’un œil, il faut dire que mine de rien l’arcade ça saigne et pas qu’un peu. Non en fait ça pissait le sang là. Je changeais souvent de mouchoir et l’infirmière n’arrivait jamais, y a personne pour aider ici, elle devait sûrement être avec l’autre. C’est bon je lui ai juste aplatit la tronche avec mon sac de cours c’est pas comme si je l’avais poignardée, quoique j’aurais pu ça aurait été drôle. Je ne vais pas raconter comment on en est arrivé à se mettre sur la gueule c’est totalement inintéressant en vérité.

J’attendais toujours, et aucune trace de la madame en blouse blanche, peut-être qu’elle m’avait oubliée ? Mon arcade ne me dérangeait pas, j’avais simplement la sensation du battement du cœur au dessus de l’œil et ça saignait, mais ce n’était rien de grave, vu le pet c’était normal. Non ce qui me faisait réellement mal c’était mon épaule mais bon. Je remettais mon casque pour me sortir de la réalité, en plus j’entendais des pas dans le couloir donc raison de plus, je restais assise sur le lit m’empêchant de me remettre dans ma bulle quand quelqu’un entra.

D’une ce n’était même pas l’infirmière mais un garçon, environ mon âge sans doute. Peu importe, il me regarda et c’est sans vraiment chercher à comprendre quoique se soit que je commençais à le zieuter avec un regard interrogatif. Sa tête me disait vaguement quelqu’un mais je ne restais pas trop longtemps à l’observer. Sans spécialement de raison je me mis à lui parler un peu agressivement, en fait j’étais simplement de mauvais poil

« T’as un problème ?! »

J’avais simplement croisé son regard, mais je n’aimais pas ça. Il me rappelait ce snob pour qui tous les mioches de cet endroit se battaient donc je n’avais pu m’empêcher de lui parler quelques peu mal.

[HRP > Je m'excuse d'avance des erreurs qu'il peut y avoir. Et si jamais le post ne te conviens pas surtout n'hésites pas à m'en faire part. Je peux le recommencer ça ne me dérange pas.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beyond Birthday

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: Appearances are misleading {Beyond Birthday}   Sam 14 Mai - 9:09

Il s'était rendu malade à force de penser à la violence. Celle-ci était un cercle vicieux, chez un malade comme lui. Son père le frappait, il l'avait tué pour le punir – ou pour se défendre, au choix, il frappait les autres enfants de la Wammy's House et voulait tuer L pour cette ressemblance si commune qui les rapprochaient au moment où il voulait être seul. Et puis il y avait le principe de cet orphelinat : faire en sorte d'être le plus fort ! Là encore, ce n'était qu'une question d'orgueil : Beyond voulait que l'on arrête de le comparer à L, dire qu'il était inférieur à lui ; alors il allait le battre, il ne savait pas encore comment, mais L mourrait de honte pour avoir laisser sa réputation s'entacher et perdre comme ça, lamentablement. Beyond Birthday n'était pas encore fou. Parfois, il avait des périodes où il ne valait mieux pas l'approcher de trop près, mais dans l'ensemble, il était un adolescent normal, en pleine crise d'adolescence, ce qui explique normalement nombre de choses quant à son comportement, et qui cache en partie à cet homme inintéressé par les enfants et leur éducation, Roger, qu'il était en train de prendre la mauvaise passe.

Après une nuit abominable, Beyond Birthday s'était levé, en sueur et avec un peu de fièvre, les yeux en feu. Il ne savait plus trop bien de quoi était constitué son sommeil, mais le grand démon en feu qu'il avait vu restait pour le moment ancré dans sa mémoire. Il s'était alors levé – ouais, on est tard dans la journée, et alors ? Belzebuth ne se gênait pas pour sécher les cours, cela ne lui causait aucun remord ! Il avait donc un problème de lentilles, et c'est tout ce qui importait. Histoire de montrer à d'autres orphelins complètement chtarbés, eux-aussi, qu'il était plus mature qu'eux, il avait dû se shooter magnifiquement aux produits illégaux – attention les enfants ne faites pas comme lui c'est pas bien – avant de s'effondrer complètement inerte dans son lit. Il savait pourquoi qu'il ne fallait pas dormir avec les lentilles, mais cette fois-ci, il avait carrément zappé.

C'était Watari qui lui avait ordonné de porter ces protections pour les yeux : d'après lui, si un autre enfant voyait la couleur originelle de ses globes oculaires, cela risquerait de le perturber sérieusement. Beyond avait obéi et gardé ces drôles de lentilles qui lui permettaient d'avoir les yeux noirs, tout en voyant encore ces drôles de chiffres et de lettres qui se promenaient sur la tête des gens. Personne ne les voyait, ceux-là. Il avait plus d'une fois demandé confirmation à des personnes de son entourage, et c'était l'une des raisons qui faisaient qu'il passait pour un fou qui voyait des choses qui n'existaient pas. Et pourtant... D'abord, Beyond avait voulu prévenir les personnes qu'il savait proches de mourir. Maintenant, il ne faisait plus rien ; il se contentait de les regarder, un triste sourire aux lèvres et un éclat bizarre dans les yeux comme si lui-même avait envie de passer les mains autour de leur cou.

Il entra dans l'infirmerie, baillant toujours et fut accueilli par une délicate petite phrase de la fille se trouvant là. Pas d'infirmière ? Merde, il avait mal, lui ! Il allait devoir se débrouiller tout cela.

« La ferme, connasse. À ton avis, si j'suis ici ? »

Ignorer les pestes de l'orphelinat qui ne savent qu'insulter. C'était à croire que tout le monde était en pleine crise d'adolescence, ici, et que personne ne savait faire autre chose que s'insulter. Il trouva des gouttes pour les yeux et enleva délicatement les lentilles qui lui faisaient vivre un enfer ; merde, vu que cette fille était là, il allait devoir rester les yeux fermés. Ce n'était pas pratique...

« 'Tain, t'as d'la chance que j'sois mal, pétasse ! J't'aurais déjà fait bouffer l'oreiller, sinon ! »

Ah, ces adolescents...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abby

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 19/04/2011

Who Am I ?
Class:
Relashionships:
Identity Card :

MessageSujet: Re: Appearances are misleading {Beyond Birthday}   Sam 14 Mai - 17:53

Je regardais le nouveau venu entrer lui parlant avec une pointe de méchanceté dans la voix, et ceci sans raison apparente. En fait sa tronche ne me revenait tout simplement pas, et pour cause il ressemblait beaucoup à l’autre là. Celui pour qui les gamins seraient près à s’arracher les yeux entre eux… Pitoyable n’est ce pas ? Je trouve aussi. Le regardant davantage je venais à remarquer qu’il avait les yeux complètement explosé. Un drogué ? Et dire qu’on vient me tenir une leçon de morale quand je fume, et ce n’est que de la cigarette alors qu’il y a en a un qui prend de la cocaïne ? Non mais sans blague si c’est pas se foutre de la gueule du monde je me demande bien ce que c’est.

Juste après que je lui ai si gentiment adressé la parole il me répondait avec cette même agressivité qu’avait été la mienne. On peut lui reconnaitre une chose il n’est pas aussi mou que le fameux L. La ressemblance physique est plus que frappante bien que le snob ne se drogue pas… Quoique ça expliquerait ses cernes et le fait qu’il soit si… Si… Si lui quoi… En fait les mioches de cet orphelinat sont en extase devant un toxico, c’est magnifique. Bref ce charmant jeune homme m’avait répondu avec une telle vivacité qu’il n’était plus possible pour moi de le confondre avec l’abruti général. Il est vrai que ma question était inappropriée en vue de l’endroit où nous nous trouvions mais je m’en moquais. Et de quel droit il m’insulte lui, j’étais restée polie moi, non mais sans rire !

Il commença à fouiller ci et là avant de sortir un petit tube dont il se servit pour se mettre des gouttes dans les yeux. Il avait des problèmes de vue ? Mais attendez le mieux était à venir, une fois qu’il eut finit plutôt que de battre des cils pour bien faire pénétrer le produit partout non non, lui il gardait les yeux fermés. Alors moi, demoiselle extrêmement charmante je m’empressais de lui répondre avec la même sympathie dont il avait fait preuve avec moi.

« Ça va t’as pas trop l’air con à garder tes yeux fermés comme ça. »
« 'Tain, t'as d'la chance que j'sois mal, pétasse ! J't'aurais déjà fait bouffer l'oreiller, sinon ! »


C’était clair net et précis. C’est qu’il avait de la répartie. Non mais il se prenait pour qui celui là à me parler comme ça. Je ne faisais que lui répondre après tout, enfin peut-être que j’aurais pu faire l’effort de lui causer un peu mieux dès le départ. Il voulait se montrer désagréable ? Et bien on allait jouer, je ne supporte pas qu’on me manque de respect sans raison, en fait je ne sais pas pourquoi je sentais que lui et moi ça n’allait pas du tout le faire, dire que Roger voulait que je reste calme. Et bien je remets ceci à une prochaine fois.

Je me levais de ma chaise me dirigeant vers lui sans même faire attention au boucan que je produisais, mieux valait agir vite que de faire attention. J’attrapais à la volée les lentilles qu’il avait déposé sur la tablette le temps de mettre ses gouttes. Je me mis à parler d’une voix mesquine en le regardant d’un air hautain.

« Je suppose que tu dois être bien emmerdé sans ces lentilles, si tu les portes c’est que t’es myope ? Tu ferais quoi pour que je te les rende ? »

J’étais mauvaise, et parfois vraiment ce que l’on pourrait qualifier de pétasse comme il le disait si bien, mais c’est lui qui m’avait cherché. Il est rare que je m’attarde en gamineries de ce genre mais le fait de me faire insulter sous prétexte que môssieur le sosie de l’abruti n’est pas d’humeur, alors là jamais ! Une fois ma phrase lancée, je prêtais bien attention qu’il ne puisse pas les récupérer en les glissant dans ma poche.

J’avais comme une envie irrésistible de lui balancer un pic vis-à-vis de la couleur de ses lentilles mais je m’abstenais, me contentant de garder ça pour plus tard, affichant un sourire narquois sur mon visage. Il voulait jouer, on allait jouer mais à la fin de cette histoire il se retrouvera très certainement perdant… Ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Appearances are misleading {Beyond Birthday}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Appearances are misleading {Beyond Birthday}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 04. Happy Birthday, Cat.
» Happy Birthday Poils aux pattes!
» Nebby Birthday
» 19 mai 1962: Happy Birthday to you mister president...
» ♪ Happy Birthday Sir ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wammy's House  :: { Places For RP } :: Infirmery-
Sauter vers: